Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

samedi 13 avril

Séance Fake news au lycée Malraux

2 commentaires

2

Écouter cet article

Ce mercredi 27 mars, dans le cadre de l’éducation aux médias et suite à la semaine de la presse, les 1 spe SES et les 207, assistés de leurs professeurs M. Gambarelli et Mme Toba, ont bénéficié d’un atelier fake News animé par Monsieur Bouvrot, journaliste intervenant pour le compte d’un quotidien.
Les élèves ont pu donner leur avis sur la véracité de ressources images et vidéos et exposer leurs connaissances en matière de Deep Fake et outils de vérification de l’information.
 Ils ont ensuite réalisé leur propre fake news grâce au site https://breakyourownnews.com
en s’appropriant les principes qui régissent les fake news : partir d’un fait réel et le décontextualiser ou le transformer, jouer sur l’émotion suscitée par l’information et sur la corde de la proximité géographique.
Le projet porté par les documentalistes du lycée Mmes Jacquel et Holderith, et avec l’aide du pass culture, avait pour objectif de sensibiliser aux risques politiques et financiers des fausses informations, en s’appuyant sur l’actualité et sur les nouveaux dangers liés à l’apparition et à la popularisation des algorithmes d’IA.

fakenews

Lycée André-Malraux

Ce mercredi 27 mars, dans le cadre de l’éducation aux médias et suite à la semaine de la presse, les 1 spe SES et les 207, assistés de leurs professeurs M. Gambarelli et Mme Toba, ont bénéficié d’un atelier fake News animé par Monsieur Bouvrot, journaliste intervenant pour le compte d’un quotidien.
Les élèves ont pu donner leur avis sur la véracité de ressources images et vidéos et exposer leurs connaissances en matière de Deep Fake et outils de vérification de l’information.
 Ils ont ensuite réalisé leur propre fake news grâce au site https://breakyourownnews.com
en s’appropriant les principes qui régissent les fake news : partir d’un fait réel et le décontextualiser ou le transformer, jouer sur l’émotion suscitée par l’information et sur la corde de la proximité géographique.
Le projet porté par les documentalistes du lycée Mmes Jacquel et Holderith, et avec l’aide du pass culture, avait pour objectif de sensibiliser aux risques politiques et financiers des fausses informations, en s’appuyant sur l’actualité et sur les nouveaux dangers liés à l’apparition et à la popularisation des algorithmes d’IA.

2 commentaires

  • Avatar du commentaire numéro 176

    choukov

    « Fake News » c’est de l’anglais.
    Je ne saisis pas ce que c’est exactement…..
    Exemple:
    Le « c’est moi ou le chaos » balancé en 2017 puis en 2022 par un prétendant au poste suprême, en est-ce un ?
    Parce que depuis 7 ans on ne peut pas dire que tout va mieux…
    Pire, pour de plus en plus de français basiques c’est la débâcle.
    Peut-être pas pour les électeurs du « Fakenewseur » potentiel…. Mais ça vient.

  • Avatar du commentaire numéro 188

    Julie

    Bonjour,
    Le métier c’est : professeur documentaliste. Et la première mission de cet enseignant c’est : l’enseignement de l’éducation au médias et à l’information.

Laisser un commentaire